Les Frères d'Armes


Ce forum rapporte ce que fait l'activité jeux de rôle de Villebon sur Yvette.

 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qu'est ce qu'un jeu de rôles ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Elfridel
Maître du donjon
Maître du donjon
avatar

Nombre de messages : 1422
Age : 30
Localisation : Comme Dieu : dans l'imaginaire ...
Date d'inscription : 11/06/2007

MessageSujet: Qu'est ce qu'un jeu de rôles ?   Lun 11 Juin - 21:36

Jeux De Rôles


Présentation :

Le jeu de rôle (couramment abrégé en JDR) est un genre de jeux de société dans lequel plusieurs participants créent ou vivent ensemble une histoire par le biais de dialogues, chacun incarnant un personnage.
Comme la plupart des jeux de société, les jeux de rôle se jouent le plus souvent autour d'une table.
Dés, papier et crayons constituent une partie des accessoires nécessaires.
Là s'arrête la similitude. Dans une partie de jeu de rôle, un des participants assume la fonction d'arbitre — il interprète les règles en cas de doute, voire oriente les résultats en fonction des nécessités du scénario — et du meneur de jeu (ou maître de jeu, MJ) — il connaît le fil conducteur de l'histoire, le scénario de base. Il est l'intermédiaire avec le monde imaginaire du jeu, car il incarne les personnages du scénario (aussi nommé PNJ : personnage non-joueur) et décrit le monde dans lequel les joueurs font évoluer le personnage qu'ils ont créé ou que le scénario leur a attribué (ces personnages sont aussi nommé PJ : personnage joueur).
On peut aussi décrire le jeu de rôle comme une réalité virtuelle sans ordinateur.
Il n'y a pas de compétition (ou rarement = certaines personnes à tort en font une compétition), du moins pas celle qu'on trouve dans les autres jeux de société. La fin d'une partie ne désigne pas forcément un gagnant unique. Le but du jeu est simplement le plaisir qu'on éprouve à participer à l'histoire, à interpréter un rôle et à faire évoluer son personnage pour le rejouer dans une partie future (s’il n’est pas mort entre temps = voir personnage de François ^^).


Interactions en jeu de rôle :

Une partie de jeu de rôle est donc une interaction entre les participants. Il s'agit de la construction collective d'une histoire imaginaire qui se déroule et prend forme au fur et à mesure de l'avancement de la partie (si on le dit ^^).
Il ne s'agit pas de la construction d'un récit ou d'un spectacle, l'objet du jeu de rôle est le plaisir des participants à vivre à l'instant où l'histoire est en construction.


Les interactions au cours d'une partie se jouent sur deux niveaux :

Le jeu rationnel : les participants utilisent leur rationalité de joueur pour susciter des situations intéressantes, ils mettent en œuvre des stratégies à partir de connaissance que ne peuvent pas avoir les personnages interprétés (par exemple : la connaissance des règles du jeu) ; ils pourront ainsi agir en fonction de ce qu'ils anticipent des motivations des autres joueurs et de leur personnage ; cette position implique une distance analytique avec l'imaginaire (comme l’a très bien dit un des joueurs : « Nous, on peut sortir du jeu » ^^).

L'interprétation du rôle, (jeu théâtral, ou appelé pour le jeu de rôle : rôleplay (= eh oui ! on a des mots anglais ^^)) : le participant se concentre sur son personnage imaginaire, endosse la rationalité et les émotions de celui-ci ; il met de côté ce qu'il peut comprendre en tant que joueur pour adopter une proximité subjective avec l'imaginaire (cela se voit souvent lorsqu’un joueur dit ce que dit le personnage ; cela donne, dans une séance, un jeu avec une meilleur ambiance = c’est mon opinion en tout cas).

Selon les pratiques de jeu de rôle, chacun de ces niveaux peut avoir plus ou moins d'importance.
Certains rôlistes (personnes jouant au jeu de rôle) s'attachent plus au jeu rationnel en cherchant par exemple à faire progresser les statistiques de leurs personnages ou encore à résoudre une énigme, ce qui peut se faire en excluant totalement le rôleplay.
À l'inverse, l'interprétation du rôle peut revêtir pour d'autres rôliste une importance considérable, les émotions du personnage étant le seul centre d'intérêt pour le participant.

Nombre de rôlistes articulent constamment les deux niveaux pour instaurer une sorte de dialogue entre eux. Le jeu rationnel permet par exemple de construire des situations intéressantes à vivre en roleplay. À l'inverse, le roleplay peut servir à donner de la profondeur au personnage et à rendre plus convaincant les succès (= action réussit par le personnage) du jeu rationnel.


« Jeu de rôle » ou « Jeu de rôles » ?

Historiquement, la première orthographe fut « jeu de rôle » (sans s à rôle), correspondant à l'orthographe utilisée en psychologie. Au milieu des années 1990, le magazine Dragon commença à écrire « jeu de rôles ».
Actuellement, les deux orthographes sont utilisées, l'orthographe sans s est majoritaire dans les publications, l'orthographe avec un s est surtout utilisée par l'éditeur Asmodée (il est d'ailleurs amusant de lire l'orthographe sans s dans la version 3 de Donjons et Dragons et de lire l'orthographe avec un s dans l'édition 3.5. Amusant peut-être pas mais … bizarre ^^).
Grammaticalement, le changement n'est pas anodin (j’ai demandé à mon professeur de français de troisième pour ça ^^ = en fait, moi, je m’en moque un peu ^^) :
« rôle » est le complément du nom « jeu », le rôle est donc la nature du jeu.
« rôles » est le complément circonstanciel de moyen (comme dans « jeu de cartes »), le rôle est donc un accessoire du jeu au même titre que les crayons ou les dés.


Différents type de jeu :

L'évitement : le jeu assume une certaine focalisation sur certains aspects, et adapte l'univers en conséquence. C'est la stratégie la plus générale, ce qui explique qu'il est rare de retrouver le même système dans plusieurs jeux. Les règles sont considérées comme interprétatives, le bon sens des joueurs restant primordial même si on admet une certaine latitude héroïque (permettant par exemple des performances athlétiques significativement au-delà des records mondiaux ^^ = faire la traversée de la Manche à la nage en 2 heures ^^).
Le développement : le jeu assume une certaine incomplétude, et il laisse les joueurs lui donner véritablement corps. En pratique, cela est plus utilisé pour la partie « monde », ou partie « scénario », à charge pour les joueurs d'y coller un système de leur choix.
La fusion : solution radicale et parfois présentée de façon très élégante, elle consiste à faire du système l'univers : il n'y a rien dans l'univers que ce que le système peut traduire. Cela permet au joueur d'assumer sa nature de joueur jusque dans l'univers du jeu. C'est généralement la solution pour les jeux informatiques, elle est plus rare autour de la table (c’est pour ça que j’ai mis 2 heures à faire ce paragraphes ^^).


Évolutions :

Le succès des jeux de rôle "classiques" ont amené l'apparition d'autres formes de loisir dont certains éléments en sont dérivés. On compte surtout :

Les jeux de rôle grandeur nature :
Organisés en sessions de quelques jours, sur un site favorisant l'ambiance (un ancien château fort, par exemple), ils privilégient la mise en scène et le jeu d'acteur. Les amateurs du genre peuvent consacrer autant ou plus de temps à la préparation de leurs costumes qu'au jeu lui-même. Cette forme a aussi donné lieu à des soirées-enquête.

Soirées-enquête ou Murder parties :
Les joueurs se réunissent une soirée, chacun a une fiche décrivant son rôle, ses buts. La mise en scène est en général plus simple et ne comporte en général pas de combat.

Killer :
Lors de ces parties, pouvant se dérouler sur plusieurs jours, chaque joueur doit simuler l'assassinat d'un autre joueur désigné de manière bien entendue inoffensive. Chaque fois qu'un joueur élimine de la partie un autre joueur (en l’« assassinant »), il récupère sa « mission » et doit trouver et « tuer » cette victime. Il existe des killers plus élaborés, avec un scénario, etc.

Livres-jeu :
Ce sont des livres dont les paragraphes sont numérotés. A la fin de la lecture d'un paragraphe, le lecteur au choix entre plusieurs possibilités (actions du personnage), qui renvoient à différents paragraphes. Ainsi, les paragraphes ne sont pas lus dans l'ordre des numéros, et chaque lecteur ne lira pas les mêmes paragraphes (puisqu'il ne fera pas les mêmes choix). Le livre peut donc générer « plusieurs histoires » (même si en général il y a des « points de passage » obligés).
Le lecteur ne joue pas de rôle puisqu'il ne fait que choisir parmi des possibilités imposées, cependant, les mondes décrits, le type d'aventure et les mécanismes de jeu se rapprochent des jeux de rôle (même si c’est de loin).

Les jeux vidéo :
Les jeux vidéo qui reprennent certains concepts des jeux de rôle : l'interactivité et les univers développés dans les jeux de rôle a aussi donné naissance à d'autres produits, notamment informatiques, appelés à tort jeux de rôle, puisque le « rôle » se réduit en fait à l'exécution d'actions déjà prévues et ne laisse que peu de part à l'esprit d'improvisation et au jeu d'acteur.
Les jeux d'aventure privilégient le scénario, les choix proposés au joueur, même s'ils sont souvent énormément limités par rapport à un jeu de rôle.
Les jeux vidéo de rôle eux, privilégient la gestion du personnage, de ses forces et de ses faiblesses, et fidélisent le joueur en lui donnant le moyen de rendre le personnage toujours plus puissant.

Jeu de rôle par correspondance :
Jeux de rôle par correspondance (courrier, mail, forum...) repose sur le même principe que le jeu classique, sauf qu'au lieu de communiquer directement, les joueurs, chacun leur tour, décrivent leurs actions par écrit. Le meneur commence par un texte de lancement, puis attendra la réaction ou l'action de chaque personnage avant de poursuivre l'histoire, en tenant compte des interventions de chaque joueur et en fonction du résultat de leurs actions. En général, le meneur effectue seul les jets qui déterminent la réussite (ou l'échec) de ces actions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://jeuxderolevillebon.alldiscussion.net
 
Qu'est ce qu'un jeu de rôles ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Frères d'Armes :: Les Jeux de rôles :: Annexes :: Jeux de rôles ???-
Sauter vers: